Le point de vue des conseillers juridiques ou fiscaux

Le point de vue des conseillers juridiques ou fiscaux

PDF Print  

Certaines idées préconçues ont parfois la vie dure. Ainsi en est-il de la croyance voulant que seules les personnes les mieux nanties et sans héritiers puissent faire un don planifié à un organisme de bienfaisance. Pourtant, le don planifié est un outil fiscal avantageux.

Me Jean Lambert, notaireet associé à PME Inter

« Chaque fois que j’aborde le sujet, les gens sont surpris d’entendre qu’ils peuvent soutenir une œuvre tout en faisant en sorte que la succession bénéficie d’un crédit d’impôt. Un portefeuille de placements, des œuvres d’art ou des immeubles qui ont pris de la valeur peuvent représenter une facture d’impôt assez importante pour une succession »

 

Claude, planificateur financier

« Même si la planification d’un don est d’abord un geste du cœur, il est important de connaître les règles fiscales qui s’appliqueront. Certains préfèrent donner à une oeuvre plutôt qu’à l’impôt. »

 

Maurice, planificateur financier

« Pour moi, il est aussi important de parler à mes clients de leurs investissements humanitaires que de leurs placements financiers. Je les aide à planifier et à structurer leurs dons pour qu’ils aient un impact plus important. »

 

Michelle, avocate

« Une bonne source de renseignements, c’est la personne responsable des dons planifiés de l’organisme de bienfaisance. Je consulte aussi régulièrement des sites spécialisés. »

 

 

Découvrez les témoignages des donateurs et le point du vue des organismes de bienfaisance

 

Vous avez un témoignage à nous transmettre : info@unheritage.org

Logo Facebook Suivez-nous sur Facebook 

Autres liens utiles :